Visiter Washington D.C. en 3 jours

En route vers le Washington Monument

Depuis octobre 2015, la capitale américaine, Washington D.C., est devenue mon « chez moi ».

Au début, nous nous sommes trouvés un peu désoeuvrés dans cette ville vitrine.

Petit à petit, en explorant ces quartiers et ses coins cachés, nous avons commencé à vraiment apprécié cette ville qui finalement, a beaucoup d’espaces verts, tout en ayant une architecture magnifique et impressionnante.

Oui, petit à petit, nous sommes tombés amoureux de cet ancien marécage choisi pour devenir la capitale des Etats-Unis.

On voit souvent Washington D.C. comme une ville-musée où personne n’y habite. Pourtant, nous sommes plus de 700.000 habitants à serpenter ses rues tous les jours. Même s’il y a des incontournables à visiter, comme le National Mall avec le Congrès et la Maison-Blanche, on vous parlera aussi de quartiers un peu moins connus et surtout moins touristiques pour vous fondre dans l’ambiance washingtonienne. 

Au printemps dernier, mes amis de Bourgogne sont venus faire leur touriste aux Etats-Unis… Pour notre plus grand plaisir ! Ils ont passé trois jours à Washington D.C. avec nous.

Entre leurs recherches et notre connaissance du terrain, nous avons concocté un itinéraire efficace mais plaisant pour découvrir la « Capital’s Nation » en trois jours seulement. 

Jour 1 : le Mall

Le National Mall, c’est la grande pelouse qui sépare les principaux monuments de Washington D.C. Souvent, les visiteurs commencent par le sud-ouest, c’est-à-dire par le Congrès et sa bibliothèque. 

La bibliothèque du Congrès

Du lundi au samedi, la bibliothèque du Congrès ouvre ses portes entre 8h30 et 17 heures. L’air de rien, on peut observer les chercheurs dévorer les livres du haut du bâtiment. On se perd dans les livres anciens et les lignes architecturales de la salle Thomas Jefferson. Des visites guidées sont organisées tous les jours, et parfois, en français.

Capitol Hill

Juste en face, difficile de rater l’impressionnante architecture du Capitol, qui abrite le fameux Congrès américain, dans le quartier de Capitol Hill. Pour info, le Congrès abrite deux chambres : le Sénat (United States Senate), la chambre haute composée de 100 sénateurs, et la Chambre des représentants (United States House of Representatives), la chambre basse composée de 435 représentants.

Pour une visite en bonne et due forme, on peut réserver sa place en ligne. On peut aussi prendre sa place pour une visite guidée directement au guichet du lundi au samedi, de 8h30 à 16h30. Après un petit film qui vous vend les Etats-Unis – on en ressort avec un « wahou c’est trop bien » – on commence par un tour dans différentes salles, avant d’arriver dans la salle principale : la coupole. 

Au vert dans le jardin botanique

En sortant pour retourner sur le Mall, sur la droite, se trouve le jardin botanique. C’est de loin mon endroit préféré à Washington. Pourquoi? Vivre à la ville, et sait tous que cela peut être étouffant. Le jardin est un endroit vivifiant, avec de belles plantes, de belles fleurs, et des jardins extérieurs magnifiques.

Normalement, cela vous aura déjà tenu la matinée. L’après-midi sera encore studieux. Si vous avez de la place que pour un seul musée, éh bien, ce sera difficile.

Le réseau des musées Smithsonians

Mon favori, c’est le National Gallery of Art. Si vous préférez l’art à l’histoire ou la science, alors n’hésitez pas. L’architecture du musée est superbe, et la collection de peintures est époustouflante. Dans tous les cas, bienvenue dans le réseau Smithnonians qui regroupe des dizaines de musées – gratuits ! – de la capitale.


Le National Gallery of Art




Entre deux promenades sur le Mall, tenez d’aller jeter un oeil aux Archives : c’est là que se cache la Constitution et la déclaration d’Indépendance des Etats-Unis. Par contre, entre avril et juin, attendez-vous à avoir énormément de monde ! Selon la météo, en gros sous la pluie, vous n’aurez peut-être pas d’attente. En tout cas, ça vaut le coup d’essayer!

Le musée de l’espace (Air and Space Museum) se trouve juste en face, et regorge de pépites technologiques datant des années 70, au milieu des premières navettes spatiales et des avions.

Si vous êtes plutôt science, vous enchaînerez donc sur le musée d’histoire naturelle, qui amuse autant les grands que les petits. Pour les historiens, le musée d’histoire américaine vous tend les bras.

On ne peut guère passer à côté d’un musée inauguré en septembre 2016 par le couple Obama en personne, aux côtés de l’ancien président Bush, et quelques figures bien connues comme Oprah Winfrey (qui a donné 21 millions de dollars!), Will Smith, Stevie Wonder, John Legend et j’en passe. Je parle du National Museum of African-American History and Culture

L’extérieur, peu jovial, et sensé représenter les chaînes des esclaves. Bien qu’ouvert il y a deux ans, c’est le musée le plus populaire de Washington D.C. : en semaine, on peut essayer de se rendre directement aux portes pour avoir des billets d’entrée ou regarder le « same-day availibility« ). Si vous planifier d’être à D.C. un weekend, vous devez forcément réserver vos billets (préférablement quand les nouveaux billets sont mis en ligne comme le 5 septembre 2018 pour décembre). Et oui… Nous n’avons toujours pas eu l’occasion de nous y rendre!

Pour conclure cette première journée, quel que soit votre dada, vous trouverez chaussure à votre pied. Il existe plus d’une centaine de musées à Washington D.C.. Trop studieux? Nous vous inquiétez pas, D.C. ce n’est pas que ça! Et peu s’y amuser et trouver des endroits bien plus fun. 

Par exemple, pour la fin de journée, rendez-vous dans un bar pour l’happy hour dans un des quartiers à découvrir dans la capitale américaine.

Jour 2 : le Mall 

Rendez-vous dans le parc de la Maison Blanche, le parc Lafayette, où se trouve également la statue du militaire et aristocrate français. En arrivant par H street, on aperçoit ce qui est considéré comme le jardin de la célèbre maison. Pour voir l’entrée, il faut aller sur Pennsylvania.

Visiter la Maison Blanche : mission impossible ?

Il est possible de la visiter. Personnellement, je n’ai pas encore eu le courage de faire la procédure. Quand on est français, on doit passer par l’ambassade de France à Washington D.C. pour espérer obtenir un rendez-vous pour une visite. Mes amis avaient envoyé un email qui est resté sans réponse. A tenter si vous y tenez vraiment ! Pour les Américains, il faut passer par son député, donc ce n’est pas facile non plus! 

Dans tous les cas, on se promène autour de cette énigmatique maison. Le nouvel occupant ne donne pas envie de s’y rendre, mais quand on pense aux décisions historiques prises par ses prédécesseurs, on est tout de même impressionné par ses murs blancs, ses snipers sur le toit, les policiers du secret service devant les grilles et son jardin parfait.

 

Washington Monument : tout un symbole

Une fois sur Pennsylvania, vous n’avez qu’à vous retourner pour voir le Washington Monument, l’un des symboles traditionnels de Washington D.C depuis 1884. Malheureusement, depuis 2016, impossible de prendre l’ascenseur pour se rendre à 150 mètres de hauteur, l’un des plus haut point de vue de la ville. 

Jefferson Lincoln et les autres : les mémorials

Une fois au Washington Monument, sur votre droite (si la Maison Blanche est dans votre dos), on découvre le Lincoln Memorial. On se rendant vers la « reflecting pool », on passe par le Mémorial pour la Seconde guerre mondiale.

Le monument commémoratif de la Seconde Guerre mondiale rend hommage au service de seize millions de membres des Forces armées des États-Unis, et de l’appui d’innombrables millions de personnes sur le front intérieur et de la mort de 405 399 Américains. Le 29 mai 2004, une « grande réunion » de quatre jours d’anciens combattants au National Mall a abouti à la consécration de cet hommage. C’est le président George Bush qui l’a inaugurée.

Vingt-quatre panneaux de bas-relief en bronze encadrent l’entrée. Des colonnes de granit représentant chaque État et territoire des États-Unis au moment de la Seconde Guerre mondiale, où l’eau des fontaines résonne. Son pendant, le mémorial de la Première guerre mondiale, se trouve sur la gauche. 

Sur votre droite, il y a celui de la guerre du Vietnam. Sur votre gauche, celui de la Corée. Le Lincoln Memorial – le plus visité – se trouve au bout de la « piscine », laquelle du haut des escaliers, reflète entièrement le Washington Monument.

C’est un de mes endroits préférés. Bien sûr, je préfère y venir quand les touristes ne sont pas par centaine sur les escaliers et devant la célèbre statue. Les discours idéalistes qui sont tapis à l’intérieur donnent à réfléchir.

En partant sur votre gauche pour aller au Jefferson Memorial, on passe la statue de Martin Luther King et le mémorial du président Roosevelt, 32e président des Etats-Unis.

Moins visité, car il faut encore aller plus loin, il y a le George Mason Memorial qui rend hommage à… George Mason, pour avoir rédigé la déclaration des droits de la Virginie, qui a inspirée la « bill of rights » des Etats-Unis.

Pour en avoir vraiment plein les yeux, le meilleur moment pour visiter tout ces lieux de mémoire, c’est sans nul doute pendant le Cherry Blossom!

Pour la fin de journée, rendez-vous dans un bar pour l’happy hour dans un des quartiers à découvrir dans la capitale américaine.

Jour 3 : Georgetown et le cimetière d’Arlington

Le quartier de Georgetown est historique. On y trouve les plus vieilles maisons, ou la plus ancienne université américaine, mais aussi de nombreux magasins pour éclater sa tire-lire. Je ne vais pas vous cacher que ce n’est pas mon quartier préféré, bien trop bourgeois pour moi, mais qui vaut le détour le temps d’une journée!

L’Université de Georgetown

Que d’histoire sur le campus de cette université catholique! Georgetown est le plus ancien institut catholique et jésuite d’enseignement supérieur des États-Unis. Les jésuites ont joué un rôle important dans la croissance et l’évolution de Georgetown en une université de recherche sur la scène mondiale profondément enracinée dans la foi catholique.

La tradition jésuite de Georgetown encourage ses étudiants à être engagés dans la recherche spirituelle, l’engagement civique et le pluralisme religieux et culturel. Aujourd’hui, les jésuites continuent d’enrichir l’université par leur travail d’érudits, de chercheurs, d’administrateurs, d’aumôniers et de conseillers.

Au-delà de l’histoire et des valeurs portés par cette très bonne université, le cadre est magnifique et vaut vraiment le détour! Pour les adeptes de méditation ou les musulmans en quête d’un espace de prière, une « spiritual room » est ouverte à tous.

Georgetown porté par l’histoire

3017 de la N Street : l’ancienne demeure de la célèbre Jackie Kennedy

La maison Newton D. Baker, également connue sous le nom de Jacqueline Kennedy House, est une maison historique située au 3017 N Street NW à Washington, DC Construite en 1794. Elle était la résidence de Newton D. Baker, secrétaire à la guerre, de 1916 à 1920. Après l’assassinat du président John F. Kennedy en 1963, Jacqueline Kennedy a acheté la maison et y a vécu environ un an.

La résidence a été déclarée monument historique national en 1976.

3051 de la M Street, la Old Stone House

La Old Stone House est la structure la plus ancienne à Washington. Construite en 1765 dans la colonie britannique du Maryland, la maison avait déjà 59 ans lorsque les Britanniques ont envahi Washington, DC en 1814. C’est un petit coin historique caché! 

Volta Laboratory and Bureau

Le bâtiment du Volta Laboratory and Bureau, un monument historique national, a été construit en 1893 sous la direction d’Alexander Graham Bell pour servir de centre d’information aux personnes sourdes et malentendantes. 

Côté musées

Dumbarton Oaks Museum

Le musée Dumbarton Oaks est connu pour ses collections spécialisées d’art byzantin et précolombien. L’entrée est gratuite, donc aucune raison de s’en priver!

Woodrow Wilson Museum

La bibliothèque présidentielle de Woodrow Wilson abrite les documents de Woodrow Wilson datant de sa vie, des mémoires de ceux qui ont travaillé avec lui et des volumes gouvernementaux concernant la Première Guerre mondiale. à Staunton, en Virginie. La bibliothèque a aussi conservé un petit bijou : la voiture présidentielle Woodrow Wilson, une limousine Pierce Arrow. Par contre, l’entrée est de 14 dollars.

Une ville portuaire

Le Chesapeake and Ohio Canal

Le canal Chesapeake et Ohio, connu aussi sous le nom de C & O Canal et parfois appelé le «Grand Old Ditch»,  a fonctionné de 1831 à 1924 le long du fleuve Potomac, de Washington, D.C. à Cumberland, dans le Maryland. La principale cargaison du canal était le charbon des monts Allegheny. Maintenant, c’est surtout un endroit sympa où l’on peut faire du kayak, ou pour se promener le long, à pied ou à vélo!

Aqueduc Bridge

Avant le tout nouveau key bridge, un aqueduc traversait le fleuve du Potomac! Il ne reste plus qu’une partie de la structure, taguée de partout. 

De l’autre côté du pont

Le cimetière d’Arlington,  l’un des plus anciens cimetières militaires des États-Unis, se trouve de l’autre côté du fleuve, face au Lincoln Memorial. Le metro vous y emmène, avec la « blue line », arrêt Arlington Cemetery Metro Station. 

C’est au Cimetière d’Arlington qu’est enterré John Fitzgerald Kennedy, son épouse Jacqueline Kennedy ainsi que deux de leurs enfants. Au sol, brûle la flamme de l’éternité qui symbolise le souvenir de l’assassinat de Kennedy.

Pour la fin de journée, rendez-vous dans un bar pour l’happy hour dans un des quartiers à découvrir dans la capitale américaine.

Vous êtes toujours plus nombreux à nous suivre, et ça fait très plaisir ! Pour ceux qui viennent d’arriver, suivez-nous sur Facebook – Mes carnets photographiques, sur Instagram (@mescarnetsphotographiques), sur Twitter (@mescarnetsphotographiques) et sur Google +. Et vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter du blog, un message tous les 1er du mois !


PARTAGEZ LE GUIDE DE WASHINGTON D.C. SUR PINTEREST !

CONTINUEZ A VOYAGER AVEC MES CARNETS PHOTOGRAPHIQUES


No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :