Colorado Etats-Unis

L’hiver du Colorado

2 mars 2019

Un week-end à Breckenridge, à moins de deux heures de Denver, dans le Colorado.

Notre première nuit à Breckenridge, mon corps m’a quelque peu lâchée. Le manque d’oxygène alors que nous arrivons en altitude me frappe de plein fouet. Nous sommes à près de 3.000 mètres. J’ai l’impression d’être en gueule de bois sans même avoir profiter d’un bon verre de vin. Dans les boutiques, alors que nous réservons nos skis pour le weekend, je regarde des bouteilles d’oxygène. « Pour vite récupérer« , mais aussi pour se remettre d’un voyage.

Vue sur Breckenbridge

Finalement, on tente le coup. En plus de devoir boire trois à quatre litres d’eau par jour, je respire de l’oxygène en bouteille. Le soir, avec nos deux heures de décalage horaire depuis Washington DC, nous ne faisons pas long feu. Le lendemain, nous nous donnons rendez-vous sur les pistes de ski de la station pour commencer à profiter du Colorado.

Skier à Breckenridge

Ma connaissance en ski est très proche du néant. J’ai ski 8 jours dans ma vie, entre mes 10 et 22 ans. Je n’avais pas vraiment skier depuis plusieurs années. C’est pour cela que j’ai décidé de prendre un cour pour adulte, histoire de booster ma confiance en moi! Ce vendredi, tous les vacanciers ne sont pas encore arrivés pour le weekend. Les pistes sont quasiment vides.

Pour les skieurs avertis, le « peak » 6 démarre du haut de la montagne. Là-bas, on est sur des pistes « Black I » (rouge) et Black II » (noir). La vue est incroyable sur toute la vallée.

Pour dévaler les pistes, il faut tout de même débourser 170 dollars, une moyenne dans le Colorado.

Si je devais trouver une motivation pour apprendre à mieux skier, ce serait pour aller en haut d’une montagne, et d’avoir ce sentiment de « seul au monde », avant de dégringoler du sommet à mon rythme.

Après quatre heures d’école de ski sans tomber, je suis prête à aller me reposer. L’altitude est dur dans les Rocky Mountain, et quelques jours sont souvent nécessaires pour commencer à s’habituer à l’élévation.

Randonnée en raquette

Pour notre deuxième journée, je pars dans la nature, raquette au pied. Depuis le Nordic Center de Breckenridge, où l’on doit payer 20 dollars pour se promener sur les sentiers, je loue mes raquettes pour 23 dollars, et c’est parti.

Enfin seule, loin des skieurs, des cris, de la foule. Le vent et les quelques détonations anti-avalanches viennent siffler dans mes oreilles. A chaque pas, j’écoute le grincement de la neige sous mes pieds. La neige est tombée toute la nuit. J’ai l’impression de marcher sur du coton.

Les sentiers sont impeccablement indiqués. Difficile de se perdre, d’autant que nous croisons de nombreuses pistes pour le ski de fonds. Carte en main, nous suivons le passage qui a déjà été emprunté dans la matinée.

Les montagnes de Breckenbrigde ont plus de 300.000 ans. De quoi se sentir petit face à l’immensité de cette nature et de sa biologie plus ancienne que n’importe quelle trace humaine. Le souffle est coupé, non pas par le manque d’oxygène, mais par la beauté de l’endroit.

Breckenridge, une jolie ville en pleine montagne

Nous voilà sur le départ, déjà. Il vient de neiger 24 heures d’affilée. Près de trois mètres de poudre blanche se sont déposés tranquillement sur les routes et les pistes. Et les arbres sont vêtus d’un joli manteau neigeux.

Nous avions accès à une piste de ski qui mène aux « gondolas », le télécabine partant de Breckenridge pour les « peak », depuis Mountain Thunder Lodge, où nous avons loué un airbnb.

La ville de Breckenridge vaut aussi le détour. Pour manger ou pour sortir boire un verre, Main Street est l’endroit idéal pour se réchauffer et remplir son estomac.

Vous êtes toujours plus nombreux à nous suivre, et ça fait très plaisir ! Pour ceux qui viennent d’arriver, suivez-nous sur Facebook – Mes carnets photographiques, sur Instagram (@mescarnetsphotographiques), sur Twitter (@mescarnetsphotographiques) et sur Google +. Et vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter du blog, un message tous les 1er du mois !


GARDEZ LE COLORADO SOUS LA MAIN SUR PINTEREST !

CONTINUEZ A VOYAGER AVEC MES CARNETS PHOTOGRAPHIQUES

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :